Commune de Montberthault

Site officiel de la Commune de Montberthault


Il était une fois,... Une école Privée

L'école privée de Montberthault

En 1849, une école privée est ouverte à Montberthault à la demande des parents mais aussi du curé de l'époque qui ne voyait pas d'un bon œil la mixité à l'école publique et de surcroît dirigée par un maître.

Cette école sera tenue par la communauté des Sœurs de la Providence de Langres. On ne sait pas où se situait cette école.

 

Tout allait bien , mais voilà qu'en 1868, les Sœurs de la Providence sont rappelées dans leur maison mère et pour que l’école continue de fonctionnerEcole Privée Montberthault Pas d'autres solution que de demander au Conseil Municipal de passer cette école en école publique. Tout le village est au courant des difficultés financières que cela implique à la commune pour gérer une deuxième école. Pourtant les habitants sont près au sacrifice, puisqu'une pétition circule et à recueilli 89 signatures. Le Conseil Municipal tient bon et déclare « que ceux qui ont fait venir les sœurs de la Providence assurent eux mêmes les frais ». Le maire François LOYOT, avec cinq de ses conseillers est contre et les quatre autres avec l'appui Bénigne CAUSARD, l'adjoint sont pour.

Ce sera enfin le Préfet qui tranchera et il décide que l'on en restera là.

 

Le 05 novembre 1870, une institutrice civile y est nommé en conservant l'éducation religieuse dispensée dans l'école, sous la surveillance du curé de la paroisse et l'instituteur publique est autorisé à accueillir les filles non acceptées à l'école privée (de nombreuses familles accueillaient des enfants de l'Assistance Publique qui ne pouvaient aller à l’école privée).

Cet accueil donnera lieu à des aménagements dans la salle de l’école publique, à savoir l' installation d'une cloison pour séparer les garçons des filles.

 

C'est en 1876, que l'abbé POCHAT achète une maison rue d'Amont ( actuelle maison Curey) pour en faire cette école. Le problème c'est que les filles croisaient les garçons, les deux écoles étaient séparées seulement par une maison, c'est dire que la surveillance était difficile, à cette époque. les filles devenant de plus en plus nombreuses à vouloir apprendre, la maison devint trop petite.

Il fallait donc trouver une autre solution, celle-ci se présenta avec la vente rue de la Croix de la maison de l'ancien maire Honoré Louis DEHUITMUIDS, aussi ancien médecin. Son fils venait de décédé à Montauban où il était militaire et sa compagne , seule héritière, voulut très vite se débarrasser de cet héritage. Lors de la vente, il y eu passation de signatures le même jour chez le notaire Maître JACOB à Époisses, les biens sont vendus dans leur totalité à Victor François GUENEAU qui aussitôt en revendit une partie à l'abbé POCHAT. Il n'y eu aucun paiement direct ce fût un échange contre l'ancienne maison d'école propriété de l'abbé.

Des périodes de fermetures se succédèrent pour manque d'enseignante.

 

Début 1900, Mademoiselle Rose Benoist fût nommée, originaire de Courcelles Frémoy , il y eu ensuite Madame VIERS, Mademoiselle LEGUAY en 1929 et Charlotte CHEVALLEY.

Pendant l'occupation avant une interruption ce fût mademoiselle BOUDOT.

Dans les années cinquante, le Curé BLANDIN , fit de nouveau ouvrir cette école avec l'arrivée de mademoiselle FAVRE, madame MORIN lui succéda et madame BIANCONI en fût la dernière institutrice privée.

Après l'abbé POCHAT ce fut l'abbé AUBRY, curé de Vieux Château qui administra ces biens les passant ensuite à l'abbé BLANDIN, curé de Montberthault.

L'école fermera à la fin des années 60.

 

Les bâtiments furent vendus à un particulier qui laissa ces biens pour y faire des activités sociales et c'est ainsi que pendant quelques temps ils accueillirent une deuxième classe de l'école publique dont l'enseignante était Madame HANSBERQUE, et fermera a ses portes assez vite, pour devenir la Maison des Amis de Montberthault, une association privée dont la présidente était Monique Charles.

Attenant à cette maison, il y avait une grange qui fut transformée en salle des Fêtes, dans les années 1930. au fil du temps cette salle est améliorée, scène, carrelage etc... par les jeunes du village.

Des représentations avaient lieu tous les étés et des séances de cinéma. Devenant double emploi la salle fût abandonnée. Au lieu de faire des travaux nécessaires dans cette salle, la municipalité en a construit une autre sur le terrain de sports de l'école publique avant que cette dernière ne ferme.

 

Cette ancienne école et la salle des Fêtes devint pendant quelques temps une Maison Paroissiale .

Elle est actuellement une habitation.

 

Ecole Privé -Photo de Classe 

 Ecole Privé -Photo de Classe

Acte de vente de l'école privée 1878