Commune de Montberthault

Site officiel de la Commune de Montberthault


L'HISTOIRE DU MOULIN DU BLOND - Usine Thierry

 

 

Situé sur les bords du Serein au finage de Montberthault, cet ancien moulin est plus connu sous le nom d’usine THIERRY. Il est maintenant en ruines après plusieurs ventes successives, aucun des propriétaires n’a pu lui redonner vie.

 

Il faisait partie d’un sous fief appelé « Domaine de LABORDE » qui comprenait à part le moulin, des terres, le bois « de LABORDE ». Son propriétaire était le vassal du seigneur de Vieux Château

Construit en 1493,le domaine de « LABORDE » consistait en la tenue d’un droit immobilier concédé par le vassal à son suzerain « à charge de foi et d’hommage et de certains services ; Cette subordination étant désignée comme : Mouvance.

 

On parle pour la première fois de ce domaine en 1520. Cette année là, le 11 janvier, Jean LEBLOND âgé seulement de 14 ans hérite de son père « Noble Seigneur Jean LEBLOND » Conseiller au Parlement de Bourgogne et bâtisseur de l’endroit.

Cette famille bourgeoise obtient ses lettres de noblesse en 1608. Jean LEBLOND devient donc seigneur de LABORDE, titre transmissible à sa descendance. Sa fille unique Jacquette épouse le 11 février 1597 Jean DE BRETAGNE conseiller au baillage de Semur.

 

A son mariage de François DE BRETAGNE, leur petit fils, hérite d’un meix enclos de murailles et d’une maison, d’une grange, d’une bergerie, un colombier le tout en ruines et masure.

 

En 1680, des travaux ont sans doute été fait puisque le domaine se compose d’une maison d’un hangar, d’une estable, jardin et colombier, la moitié d’un four banal avec Vieux Château, la rivière qui va de la pierre de Jean LAMBLIN jusqu’au moulin CATTIN (du Pont), le bois appelé « bois de La Borde » et au dessous la rivière avec le prey qui est entre les deux bras, il y a même la place pour faire un étang sur le ru dessous le bois et 67 journaux de terre.

 

Marie de Bretagne seule héritière, fille unique de François épouse D’ESTIENNOT DE VASSY. C’est leur fils aîné Eustache qui devient propriétaire et le domaine est occupé par des bailleurs à ferme, la maison est devenue un moulin, au fils du temps, Jean LEBLOND y a vécu, ainsi que la famille DE BRETAGNE, puis ce sont des meuniers qui ont habité l’endroit.

 

En 1818, le moulin est acheté par le comte DE DURAT possesseur du Château de Vieux Château qui étend son domaine. Il fait établir un barrage de 40 mètres et une tête de bief, pour apporter un peu plus de rentabilité à son acquisition,sans autorisation, faisant concurrence à son voisin le moulin CATTIN, dont le propriétaire lui conteste les constructions qu’il vient de faire inondant les terres en amont. Il faut savoir qu’il y avait un moulin à Vieux Château appelé « Moulin DORAND » qui était déjà en ruines.

Un expert est nommé et après ses conclusions il est autorisé à poursuivre ses travaux.

Le moulin est ensuite vendu en 1848, à M GUENYOT de Semur qui avait acheté une grande partie des terres de Vieux Château à la suite du démembrement des terres de Vieux Château à la Révolution appartenant alors à Henry Guy SALLIER seigneur de La Roche en Brenil. Il ouvrira une scierie pour exploiter les aulnes et autres peupliers qui poussaient sur ses terres. L'autorisation n'arrivera qu'en en 1862.

C’est 1862 que Jean Baptiste THIERRY, devient acquéreur pour y faire fonctionner une usine métallurgique. On y fabriquait des sommiers, du matériel agricole et des moteurs.

L’usine fonctionnera jusque dans les années 1950, elle aura donné du travail à un bon nombre d’habitants.

 

Affiche Usine Thierry Moulin du Blond

 

L'activité du moulin Blond - Usine Thierry MontberthaultMoulin de Blond Usine Thierry Activité

   

Texte et Photos Josette GOMEZ (avec nos remerciements)

 

Ne loupez pas les autres histoires de moulins de notre commune

 

L'histoire du Moulin de Frémoy

L'histoire du Moulin Cattin ou Moulin du Pont